Awaln’art 2.0

Depuis 10 ans, Awaln’art existe … dans l’Imaginaire collectif des publics que nous avons rencontré. Comme un rendez-vous aux couleurs et à l’esthétique reconnaissables. 

(…) « Awaln’Art redonne aux places publiques leur rôle d’espaces publics et réinstalle le public au coeur des créations et la vie au coeur du spectacle. » 

Le public qui prend le faux pour le vrai, a le sens du vrai et il réagit toujours devant lui quand il se manifeste. Pourtant ce n’est pas sur la scène qu’il faut le chercher aujourd’hui, mais dans la rue ; et qu’on offre à la foule des rues une occasion de montrer sa dignité humaine, elle la montrera toujours. Antonin Artaud, Le Théâtre et son double  (extraits du dossier de presse de la première édition, juillet 2007) 

Awaln’art change de forme pour mieux apprécier chaque étape de construction d’un projet, d’une rencontre, pour mieux développer ce qui fait notre raison d’être : créer, provoquer les outils, les moyens d’un imaginaire collectif tissé avec les publics et fruit d’un travail de long terme avec les artistes, les pouvoirs publics, les services publics, les secteurs privés, éducatifs et associatifs. La Fabrique des Arts en Places Publiques, le projet depuis 2010 est l’espace de formation et de création historiquement lié au festival. Installée de façon provisoire à la « Conserverie », friche industrielle ouverte par la Marrakech Biennale en 2016, la Fabrique devrait trouver ses murs prochainement dans le cadre d’un partenariat avec la Région Marrakech Safi.